La technique
Traditionnellement le décollage en parapente se fait à partir d’une pente de montage ou de colline. Ensuite les courants ascendants et le vent font le reste….

En plaine, les parapentistes utilisent la technique du treuil pour se hisser entre 300m et 500m d’altitude, en remplacement de la montagne.

Cette technique rend possible les vols avec fauteuil lorsque l’environnement géographique ne  permet pas le décollage à pied.

Le treuil est souvent fabriqué sur la base d’un moteur de voiture ou d’un scooter, installé sur une remorque auquel des organes de sécurité (coupe câble, mesure de tension, etc..) sont ajoutés. Le moteur rembobine le câble d’environ 1000m, ce qui permet au parapentiste de prendre de l’altitude.

Les matériels utilisés sont homologués soit par une norme européenne (voile, vasque, sellette) soit par la Fédération Française de Vol Libre (fauteuil).

crédit : Bruno Charboneau

Nos moyens humains
Sur la plateforme, vous trouverez :

  • un pilote qualifié biplace hand’Icare,
  • deux assistants au décollage,
  • un starter (les yeux du treuilleur qui se trouve à 1 km),
  • un treuilleur,
  • une personne qui ramène le câble au décollage,
  • un organisateur.

Concentration du pilote avant le décollage. Les assistants sont prêts.

Prêt au décollage…

Nos moyens matériels

  • un treuil adapté à une charge de 220kg et fiable,
  • des radios performantes de communication,
  • un fauteuil adapté, ultra léger, souple et résistant (acier de qualité aéronautique),
  • un équipement biplace complet homologué : voile, sellette pilote, parachute de secours,
  • une sellette adaptée aux enfants,
  • des systèmes de largage efficaces et éprouvés,
  • des équipements de confort pour les passagers (barnum,etc…)
  • un véhicule pour ramener le câble.

parapente dijon handicap voler ffvl